Vous êtes ici : Accueil / Stratégie 2025 – Go4Brussels2025

Stratégie 2025 – Go4Brussels2025

Stratégie 2025-Go4 Brussels 2025

 

La Stratégie 2025-Go4 Brussels 2025, c'est quoi ?

 

Adoptée le 16 juin 2015 par le Gouvernement régional et les interlocuteurs sociaux bruxellois, la Stratégie 2025 (rebaptisée en 2018 « Stratégie Go4Brussels 2025 », ci-après S2025) est un plan socio-économique global qui reprend l’ensemble des politiques économiques et sociales à mener en Région bruxelloise sur un horizon de dix ans. Il s’inscrit dans la continuité des accords sociaux tripartites signés depuis 2002 par le Gouvernement bruxellois, les représentants des organisations représentatives des employeurs et ceux des organisations représentatives des travailleurs, tels que le Pacte social pour l'emploi (2002), le Contrat pour l'économie et l'emploi (2005) et Pacte de croissance urbaine durable ou New Deal bruxellois (2011).

À l’instar des plans socio-économiques qui l’ont précédé, la S2025 vise notamment à booster l’économie bruxelloise afin d’inverser le paradoxe de l’économie de la Région selon lequel tout en étant le premier bassin d’emploi du pays et la troisième Région la plus riche de l’Union européenne, Bruxelles est aussi la Région avec le taux de chômage le plus important en Belgique et dont les habitants sont, en moyenne, les plus pauvres de Belgique. Ceci s’explique notamment par le fait que Bruxelles produit de la richesse qui profite aussi aux quelques 350.000 navetteurs qui viennent quotidiennement de Flandre et de Wallonie pour y travailler.

La S2025 poursuit par ailleurs trois autres objectifs qui sont :

  • Assurer l’avenir de la Région d’ici 10 ans (en 2025 donc) afin d’anticiper les effets de la loi spéciale de financement ;
  • Décloisonner les compétences au service des Bruxellois et assurer une mise en œuvre coordonnée des politiques régionales et communautaires ;
  • Impliquer les acteurs socio-économiques à tous les stades du processus.

 

Composée de 2 axes, le premier mobilisant des compétences uniquement régionales et le second intégrant compétences régionales et communautaires, la S2025 se décline en 19 objectifs et plus de 160 chantiers.

Ces différents objectifs sont mis en œuvre selon une triple temporalité :

-à l’horizon 2025, afin de dépasser la seule échéance électorale ;

-à l’échelle de la législature, afin de planifier l’exécution des engagements sur le terme de la législature et établir un bilan après 5 ans ;

-annuelle, à travers les Sommets sociaux, réunissant le Gouvernement et les interlocuteurs sociaux bruxellois de début d’année parlementaire afin d’identifier les priorités de l’année à venir et d’assurer le suivi des réalisations de l’année écoulée.

 

 

Priorités partagées et priorités concertées

Les interlocuteurs sociaux sont à l’origine d’une méthode originale et unique de concertation en Belgique, appelée les « priorités partagées », qui leur permet d’être associés très en amont du processus d’élaboration des politiques et de participer aux différentes étapes que sont la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de celles-ci. Ce concept novateur vise 5 objectifs de la S2025 qui font l’objet d’un « co-travail» entre le Gouvernement et les interlocuteurs sociaux bruxellois

Ces priorités partagées sont au nombre de 5 :

  • La mise en oeuvre de la Sixième Réforme de l'État ;
  • La mise en oeuvre de la Garantie pour la jeunesse ;
  • Le renforcement des politiques croisées emploi-formation ;
  • Le renforcement de la formation professionnelle ;
  • La promotion de l'emploi durable et de qualité ;

 

Concrètement, cela se traduit par une première phase de consultation qui intervient en amont de la rédaction des textes législatifs ou règlementaires et débouche sur la remise d’une contribution du Conseil, suivie de la phase de consultation classique, qui survient après l’étape dite d’ « adoption en première lecture par le Gouvernement » d’un texte législatif ou règlementaire. Le suivi et l’évaluation de la politique sont assurés par le Gouvernement, avec la participation du Secrétariat du Conseil et des représentants des interlocuteurs sociaux, avec, en dernière étape, un retour vers l’ensemble du Conseil. Les interlocuteurs sociaux se voient ainsi offrir l’opportunité de participer à la rédaction initiale du texte, avec pour conséquence notable que la seconde phase du processus d’adoption des textes se voit facilitée, pour autant que le projet de texte n’ait entretemps pas été modifié par le Gouvernement.

Si la qualité du dialogue économique et social a évolué dans le bon sens ces dernières années, c’est notamment grâce à cette méthode originale d’élaboration des normes légales et réglementaires. Un nombre important de réalisations sont à mettre à l’actif de cette méthode de travail (réforme bruxelloise des politiques  « groupes-cibles », réorganisation des stages, intégration du dispositif  « titres-services » dans le champ de compétence de la Région...)

Outre les 5 priorités partagées, la S2025 contient 14 autres objectifs qui font quant à eux l’objet d’un travail en priorité concertée, dans le sens où une consultation plus classique des interlocuteurs sociaux sur les projets de textes légaux ou réglementaires est prévue. Les chantiers en priorité concertée sont du pilotage direct du Gouvernement et font l’objet d’une concertation approfondie avec les interlocuteurs sociaux.

 

 

La coordination de la Stratégie 2025-Go4Brussels2025

Une fonction de « Coordinateur Stratégie 2025 » a été créée en 2015 au sein du Conseil afin d’assurer la coordination du suivi de l’ensemble des chantiers mis en place dans le cadre de la S2025. Le Coordinateur est la courroie de transmission au niveau du Conseil en ce qui concerne l’opérationnalisation des travaux de la S2025 : il fait rapport aux membres du Conseil quant à la mise en œuvre des chantiers et relaie leurs demandes vers l’ensemble des acteurs impliqués.

 

Cliquez ici pour plus d'informations sur la Stratégie 2025-Go4Brussels2025